Les 6 sons des experts

Posted on 19 août 2012

0


 Les 6 sons des experts chinois

« Le corps est calme et l’esprit est tranquille. » 

« Une seule façon de faire entrer l’air, six façons de le faire sortir »

C’est une méthode thérapeutique qui s’accorde au cycle des cinq éléments : le son du foie au printemps, le son du coeur en été, le son de la rate à la demi-saison, le son des poumons en automne, le son des reins en hiver.

Elle se situe entre la pratique statique et la pratique dynamique.

La respiration doit être naturelle, fine, lente, régulière.

L’inspiration plutôt thoracique (Dan Tian moyen) est profonde.

L’expiration rejette, à l’horizontal, par la bouche l’énergie viciée des organes.

A la fin de l’expiration les mouvements faciles, doux  (peu musculaires) dirigent l’énergie pure dans l’abdomen (Dan  Tian inférieur)

Il y a un va et vient entre ces 2 Dan Tian ce qui régularise la respiration et la circulation de l’énergie.

C’est le trajet du souffle, partant des organes vers la bouche, qui va  les réguler.

La forme de la bouche est déterminante :

1 Le son du foie fait vibrer les prémolaires : XU

2 Le son du coeur fait vibrer la racine de la langue : HA

3 Le son de la rate fait vibrer la gorge  : HOU

4 Le son des poumons fait vibrer les incisives : SI

5 Le son des reins fait vibrer les lèvres :

TCH      OU       EI

6 – Le son du triple réchauffeur fait vibrer les molaires : XI

Chaque son commence doucement et finit doucement, on peut faire varier sa hauteur mais sans forcer. « Comme les nuages qui viennent et disparaissent progressivement » 

Ouverture :

  • Corps relâché, bien droit entre terre et ciel, pieds écartés de la largeur des épaules.
  • Regard vers l’horizon.
  • Montée des mains devant le corps, paumes vers le ciel, doigts se faisant face.
  • Les paumes se retournent et descendent lentement jusqu’au nombril.
  • Le bassin se relâche, les paumes des mains se tournent vers le corps puis vers l’extérieur.
  • Les mains poussent en un grand cercle devant la taille.
  • Les mains viennent se poser sur le nombril, les deux laogong (point 8 du méridien du maître du cœur, au centre de la main) se superposent.

 Le foie

  • Les mains se placent à la taille de chaque côté, paumes vers le ciel, bout de  doigts en avant légèrement inclinés vers le bas.
  • La taille tire le corps vers la droite entraînant la main gauche qui s’éloigne en montant vers la hauteur des épaules : Prononcer le son XU en vidant les poumons et tout en lançant le regard au loin en suivant la direction de la paume gauche.
  • La taille ramène le corps de face et la main gauche à sa place.
  • Refaire de même vers la droite.
  • Recommencer 2 fois.

Le cœur

  • Les mains glissent vers le bas et le centre du corps.
  • Le regard suit les mains qui se réunissent, auriculaires joints, paumes légèrement creuses pour « ramasser l’eau de la fontaine ».
  • Les coudes restant à la taille, les mains jointes se soulèvent, en suivant l’axe du corps, jusqu’au menton.
  • Les coudes sont soulevés (par l’expansion des poumons), les mains restent en contact par le bout des doigts.
  • Les mains descendent dos à dos jusqu’au nombril: Prononcer le son HA en vidant les poumons ettout en regardant devant soi.
  • Le bassin se relâche, les paumes des mains se tournent vers l’extérieur.
  • Les mains poussent en un grand cercle devant la taille.
  • Les mains pivotent vers l’extérieur puis tracent un grand cercle pour revenir devant le bas bassin.
  • Recommencer 2 fois.

La rate

  • Les mains, paumes vers le corps, bout des doigts à 10 cm les uns des autres, s’écartent pour former un  cercle devant le corps. Prononcer leson HOU en vidant les poumons ettout en regardant devant soi.
  • Les mains continuent à agrandir le cercle et le bassin se relâche.
  • Les mains reviennent dans la position de départ alors que les poumons se remplissent.
  • Recommencer 2 fois.

Les poumons

  • Les mains paumes vers le ciel montent devant le corps, pointes des doigts se faisant face accompagnées des coudes jusqu’à la poitrine.
  • Les coudes se placent de chaque côté de la taille, faisant glisser les paumes devant le haut des poumons.
  • Les coudes se serrent contre le corps et les paumes des mains se font face, les doigts se dirigent vers le ciel et un peu en avant.
  • Le tranchant des mains « coupent » en s’éloignant du corps. Prononcer leson SI  en vidant les poumons et tout en regardant devant soi.
  • Les paumes poussent vers l’avant et le bassin se relâche.
  • Les poignets pivotent et les mains, paumes vers le corps, reviennent vers la poitrine.
  • Recommencer 2 fois.

Les reins

  • Les bras s’allongent droit devant puis s’écartent en un grand cercle, les mains se dirigent vers les reins.
  • Les paumes glissent de chaque côtés du bas de la colonne vertébrale. Prononcer le son TCH.
  • Les paumes continent de glisser sur les cotés des cuisses. Prononcer le son OU.
  • Les mains remontent, paumes face à face  jusqu’à la taille. Prononcerle son EI; Le bassin se relâche.
  • Le regard  accompagne le déplacement des mains.
  • Les mains rejoignent la taille.
  • Les mains recommencent à glisser de chaque côté de la colonne vertébrale.
  • Recommencer 2 fois.

Triple réchauffeur

  • Les mains se placent devant le bas bassin, dos à dos. Le regard les accompagne.
  • Les mains montent devant le corps bien dans l’axe puis s’écartent au niveau du visage et se déploient  de chaque côté de la tête paumes face à face, doigts vers le ciel.
  • Les mains redescendent pour se placer paumes vers le sol, doigts face à face, devant le menton.
  • Les mains glissent  dos à dos devant le corps jusqu’au nombril. Prononcer le son XI tout en vidant les poumons et en regardant devant soi.
  • L’avant bras s’écartent sur les côtés, le bassin se relâche.
  • Recommencer 2 fois.

Fermeture

  • L’avant bras pivote vers l’intérieur, autour du coude
  • Les mains viennent se poser sur le nombril, les deux laogong se superposent.